samedi 19 août 2017

Pour dire...

Pour dire que ça serait l'été, et que Papa et Maman nous auraient emmenés à la plage... Tu sais, celle qu'on atteint par le sentier côtier, la plage d'un des bouts du monde... Au loin, tout là-bas, un porte-conteneurs se découperait sur l'horizon, pas plus gros que ces bateaux que tu emportes dans la baignoire... Il n'y aurait que nous sur le sable, parce qu'il faut vouloir venir jusqu'ici, avec tout le barda ! Papa aurait planté le parasol juste là, un peu incliné, pour que nous soyons tous à l'ombre (bien sûr, il ferait chaud), mais pour lui qui  emporte toujours son chapeau de paille fatigué, il installerait le fauteuil ici, pour "faire la vigie" comme il dit ! En fait, nous savons bien qu'il finirait par piquer du nez sur son journal, une petite dizaine de minutes seulement, comme chaque fois. Maman nous regarderait avec un sourire complice en posant un doigt sur sa bouche et nous, nous partirions en courant rejoindre l'eau, juste après la barrière de varech visqueux et odorant. Nous pourrions alors agiter les bras pour dire bonjour au grand phare de granit qui veille sur nos nuits, même si nous savons que plus personne ne l'habite.  L'océan viendrait paresseusement nous lécher les pieds, comme un bon gros chien, et nous nous amuserions à suivre la dentelle d'écume blanche et pétillante déposée sur la grève, juste à la limite des ultimes vaguelettes...
Derrière nous, Papa et Maman arriveraient, main dans la main, et nous regarderaient rire, et nous éclabousser, et tomber dans l'eau bleue-verte "par hasard", et nous relever en assurant qu'elle est froide mais en y retournant, encore et encore...
Pour dire que ça serait l'été, qu'ils seraient encore là, et que nous serions toujours des enfants...


Pour dire aussi que la neuvième consigne était de mettre des flèches sur notre page !

vendredi 4 août 2017

Partir

Comment ne pas céder à la tentation quand on passe tous les jours devant ce poteau ? Je pourrais tourner autour et me fixer comme objectif de visiter chacune des villes indiquées ?... C'est déjà fait pour certaines.
Quand la nouvelle consigne de scrap est tombée, ce matin, j'ai tout de suite pensé à cette photo. Pourquoi ? Manque de soleil ? Ce n'est pas terrible aujourd'hui mais mieux que les jours derniers. Les semelles qui démangent, alors ? Sans doute, mais ce n'est pas dans mes priorités du moment, donc autant agiter mes petits doigts.

Mettre trois tags sur la prestation du jour... Dans le vocabulaire du scrap, un tag est une étiquette, style étiquette à bagages de "l'ancien temps", du temps d'avant le plastique, certains se souviendront... On peut les découper dans du kraft, les tamponner, les décorer, y coller des photos, c'est quasi incontournable dans le petit monde des papiers-ciseaux !
J'ai choisi les tampons "détourés" (découpés tout autour - j'arrête, vous avez sûrement votre overdose d'info !)


Partir en voyage, bien sûr, c'est aussi revenir, avec autant de plaisir qu'on en a eu à préparer le départ, c'est du moins ce que je ressens et ce que j'entends dire autour de moi. Il avait raison, Monsieur du Bellay...

Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme cestuy-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d'usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m'est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu'ont bâti mes aïeux,
Que des palais Romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l'ardoise fine :

Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l'air marin la doulceur angevine.

dimanche 30 juillet 2017

Quand souffler peut être jouer

Thème du nouveau challenge, un titre qui commence par "S". Plein de mots viennent à l'esprit, mais il faut faire un peu original, et surtout trouver la bonne photo... Stockée dans mon tiroir aux souvenirs, j'ai retrouvé cette suite de la plus jeune de mes petites filles concentrée sur la fabrication de bulles de savon !


Elle avait 3 ans. A l'époque, je lui avait même composé cet acrostiche :

                                                               Bouche arrondie sur
                                                               Un souffle
                                                               Lentement exhalé
                                                               Libère la bulle...
                                                               Envolée !

jeudi 27 juillet 2017

Chercher la petite bête

Car il faut en trouver une, cette semaine, sur notre nouvelle page-challenge de scrap. Voici donc ce que j'ai trouvé :

Je persiste à chercher ce soleil qui manque à mon coin de France...
Encore que le mauvais temps soit propice aux activités manuelles, bien sûr, mais aussi à la traque des ancêtres sur les merveilleux fonds des archives départementales ! Toutes choses, je vous l'accorde, qui peuvent très bien se faire en hiver.
Je ne sais pas chez vous, mais ici, il y a beaucoup de pharyngites et "ites" annexes... J'en croassais ce matin !

mardi 18 juillet 2017

Et de cinq !

Il est beaucoup question de scrap, ici... Il va me falloir y remédier ! Mais mon esprit est sur le mode "pause" depuis l'arrêt estival de l'atelier d'écriture à qui j'ai fait mes adieux, il accepte juste de tourner au ralenti pour ce fameux challenge dont vous entendrez encore parler puisqu'il y a en tout 12 défis. Voici celui de cette semaine, mettre le son "OM" dans le mot principal du titre. Cela aurait pu faire une consigne d'écriture, en fait !
Comme cette page est juste à côté de la précédente (ce n'est pas une lapalissade, elle aurait pu être au dos !) elle la complète :


Et à part faire des "découpis", je me suis attelée à la permutation de deux pièces de la maison : une chambre et cette fameuse pièce où je passe le plus clair de mon temps, entre généalogie, scrap et accessoirement écriture. Vous imaginerez sans peine le chantier !

samedi 8 juillet 2017

Coup double !

Le challenge de scrap suit sa route, et les consignes tombent, comme ces "gouttes" qu'il fallait mettre sur la troisième page...


C'est une petite cascade, dans le "Jardin des Faïenciers", à Sarreguemines, qui éclabousse tout sur son passage !

Pour la même date, il fallait cogiter une présentation avec un titre incluant "Joyeux". Je sens venir "Anniversaire" pour très bientôt, puisque cet exercice est organisé pour fêter une nouvelle bougie ! Donc, nous en sommes à "Joyeux" :


Voilà qui est fait. En choisissant les photos, j'ai refait les voyages... Soupir...


jeudi 29 juin 2017

Trois cercles

C'est le nouveau défi scrap à relever, qui suit de très près le premier, pour la même date butoir ! Mais que serait un défi sans pression ?!
Changement de sujet et de style :


Comme ce sera un recueil de coups de coeur, je me devais d'honorer mon grand copain et voisin, le phare de l'Ile Vierge !